Mise en scène : Gaëtan Penna et Mehdi Benali
Avec Laurette Lalande et Roxanne Bennett - Adaptation : Marie-José Reixach - Illustration : Elsa Henriquez

JEUNE PUBLIC CONTE

Contes pour enfants pas sages d'après Jacques Prévert

Trinité, petite fille pas sage, découvre un monde où les animaux parlent et raisonnent, telle l’Autruche qui mange les cailloux du petit poucet  !

 

Les « contes pour enfants pas sages », rassemblent des histoires très actuelles. Jacques Prévert, avec malice et impertinence, avec beaucoup de liberté et de poésie donne à penser et réfléchir sur la vie des hommes en racontant celle des animaux !

Claudine, la poupée fait découvrir à Trinité sa maitresse, un monde où les animaux parlent, assument leurs différences, font preuve d’intelligence. Ces contes nous apprennent pourquoi le petit Poucet n’a pas retrouvé son chemin par la faute d’une autruche trop gourmande. Pourquoi l’éléphant de mer passe ses journées en robe de chambre. La façon d’écouter le chant des girafes ou le cri de « vive la liberté » sur l’île aux chevaux. Ainsi, grâce à Claudine et aux « contes pour enfants pas sages », Trinité va comprendre peu à peu que l’on a toujours la possibilité de défendre ses idées et que nos différences sont des richesses.

 

La presse en parle : « …Prévert aurait été aux anges…  toujours moderne, toujours insolent, toujours brillant. » Philippe Person in Froggy’s Delight, Avril 2016.

 

Une production de la compagnie des Jupons Rouges

 

Tarifs: 10 € - Tarif reduit: 8 €
Durée: 50 mn

Partager

Contes pour enfants pas sages d'après Jacques Prévert

JEUNE PUBLIC CONTE

Mise en scène : Gaëtan Penna et Mehdi Benali
Avec Laurette Lalande et Roxanne Bennett - Adaptation : Marie-José Reixach - Illustration : Elsa Henriquez

Tarifs: 10 € - Tarif reduit: 8 €
Durée: 50 mn

Trinité, petite fille pas sage, découvre un monde où les animaux parlent et raisonnent, telle l’Autruche qui mange les cailloux du petit poucet  !

 

Les « contes pour enfants pas sages », rassemblent des histoires très actuelles. Jacques Prévert, avec malice et impertinence, avec beaucoup de liberté et de poésie donne à penser et réfléchir sur la vie des hommes en racontant celle des animaux !

Claudine, la poupée fait découvrir à Trinité sa maitresse, un monde où les animaux parlent, assument leurs différences, font preuve d’intelligence. Ces contes nous apprennent pourquoi le petit Poucet n’a pas retrouvé son chemin par la faute d’une autruche trop gourmande. Pourquoi l’éléphant de mer passe ses journées en robe de chambre. La façon d’écouter le chant des girafes ou le cri de « vive la liberté » sur l’île aux chevaux. Ainsi, grâce à Claudine et aux « contes pour enfants pas sages », Trinité va comprendre peu à peu que l’on a toujours la possibilité de défendre ses idées et que nos différences sont des richesses.

 

La presse en parle : « …Prévert aurait été aux anges…  toujours moderne, toujours insolent, toujours brillant. » Philippe Person in Froggy’s Delight, Avril 2016.

 

Une production de la compagnie des Jupons Rouges

 

Partager