Mise en scène : Sylvain Fougères
Avec Sylvain Fougères, Emmanuelle Guesde, Mathieu Dallongeville, Rahouf Chelli, Laurent Grima

THEATRE COMEDIE

L'Affaire de la rue de Lourcine Eugène Labiche

Une comédie pleine de quiproquos, intemporelle, qui stigmatise une société velléitaire et sans scrupules, prête à tout. Comme un film de Charlot !

 

Ce qu'en disent les spectateurs

 

SOIREE SPECIAL REVEILLON, le 31 décembre à 19h00

 

 

« Certaines pièces de Labiche se rapprochent de la structure d’un film de Charlot ou de Buster Keaton.. » disait Patrice Chéreau en 1967, à l’occasion de sa mise en scène de L’Affaire de la rue de Lourcine. C’est ce que démontre le collectif Wouah Prod ! en proposant pour une première fois en France, un théâtre sans paroles avec surtitres, comme dans les films d’avant 1927, date du premier parlant.

Un beau matin, Lenglumé, un rentier, se réveille à demi habillé, après une nuit de frasques bien arrosée et découvre dans son lit Mistingue, un autre homme qui ne se souvient pas mieux de ce qui a pu se passer la veille. Sous des airs de farce, la situation tourne progressivement à l'enquête policière quand les deux hommes apprennent par le journal qu'un affreux crime a été commis rue de Lourcine – une jeune charbonnière a été assassinée – et que l'on a retrouvé près du corps des indices qui les compromettent tous deux…

 Dans L'Affaire de la rue de Lourcine, Labiche propose une galerie de personnages divers, un catalogue de comportements souvent sordides, des descriptions piquantes des rapports des hommes aux femmes, à l’argent…Bien que dénonçant le fonctionnement en vase clos du monde bourgeois du 19e siècle, la pièce reste porteuse d'un message politique et social qui marque de nombreuses générations.

Tarifs: 16 € - Tarif reduit: 12 €
Durée: 70 mn

Partager

L'Affaire de la rue de Lourcine Eugène Labiche

THEATRE COMEDIE

Mise en scène : Sylvain Fougères
Avec Sylvain Fougères, Emmanuelle Guesde, Mathieu Dallongeville, Rahouf Chelli, Laurent Grima

Tarifs: 16 € - Tarif reduit: 12 €
Durée: 70 mn

Une comédie pleine de quiproquos, intemporelle, qui stigmatise une société velléitaire et sans scrupules, prête à tout. Comme un film de Charlot !

 

Ce qu'en disent les spectateurs

 

SOIREE SPECIAL REVEILLON, le 31 décembre à 19h00

 

 

« Certaines pièces de Labiche se rapprochent de la structure d’un film de Charlot ou de Buster Keaton.. » disait Patrice Chéreau en 1967, à l’occasion de sa mise en scène de L’Affaire de la rue de Lourcine. C’est ce que démontre le collectif Wouah Prod ! en proposant pour une première fois en France, un théâtre sans paroles avec surtitres, comme dans les films d’avant 1927, date du premier parlant.

Un beau matin, Lenglumé, un rentier, se réveille à demi habillé, après une nuit de frasques bien arrosée et découvre dans son lit Mistingue, un autre homme qui ne se souvient pas mieux de ce qui a pu se passer la veille. Sous des airs de farce, la situation tourne progressivement à l'enquête policière quand les deux hommes apprennent par le journal qu'un affreux crime a été commis rue de Lourcine – une jeune charbonnière a été assassinée – et que l'on a retrouvé près du corps des indices qui les compromettent tous deux…

 Dans L'Affaire de la rue de Lourcine, Labiche propose une galerie de personnages divers, un catalogue de comportements souvent sordides, des descriptions piquantes des rapports des hommes aux femmes, à l’argent…Bien que dénonçant le fonctionnement en vase clos du monde bourgeois du 19e siècle, la pièce reste porteuse d'un message politique et social qui marque de nombreuses générations.

Partager