Avec Pierre Clarard, François Dumont, Mélody Doxin, Hadrien Peters

THEATRE CONTEMPORAIN

Le bon grain François Dumont

Une farce à la Prévert  dans laquelle la reine toute puissante, n’hésite pas à sacrifier son peuple pour sauver la planète. Amuser tout en donnant à réfléchir.

 

François Dumont dépeint avec dérision la vie d’un royaume pris dans la tourmente, dirigé par une reine qui s’occupe bien plus volontiers de son potager que de ses sujets.

Réchauffement climatique, décisions hâtives, révolte du peuple, inconséquence des classes dirigeantes… qui, pour finir, décident d’éliminer toute la population des chômeurs, gueux et inactifs du Royaume. La pièce, affligeant miroir, tourne à la farce politique. Il vaut mieux en rire !

 

La presse en parle : " … ce spectacle fait partie de ces pièces qui nous interpellent, qui interrogent de manière on ne peut plus forte la société dans laquelle nous vivons, un spectacle qui nous propose de réfléchir à l'ambiguïté de ce monde qui nous entoure. Un théâtre militant, un théâtre-miroir également. Un théâtre que je vous recommande chaudement."   Yves Poey in « De la cour au Jardin » le 20 XI 2018

« …Le Bon grain, sur un ton humoristique et un rythme soutenu souligne l’absurde et la brutalité des situations. … … ouvre le débat sur des sujets de société, comme la crise écologique, qui finiront par imposer des choix politiques radicaux et incontournables. »

Theatrorama, Dany Toubiana, 4/12/18

              

.   

A partir de 10 ans

tarif groupe scolaire (>10 jeunes) : 10 €

Une production de la compagnie Nori

Soutenu par la SPEDIDAM

Le bon grain François Dumont

THEATRE CONTEMPORAIN

Une farce à la Prévert  dans laquelle la reine toute puissante, n’hésite pas à sacrifier son peuple pour sauver la planète. Amuser tout en donnant à réfléchir.

 

François Dumont dépeint avec dérision la vie d’un royaume pris dans la tourmente, dirigé par une reine qui s’occupe bien plus volontiers de son potager que de ses sujets.

Réchauffement climatique, décisions hâtives, révolte du peuple, inconséquence des classes dirigeantes… qui, pour finir, décident d’éliminer toute la population des chômeurs, gueux et inactifs du Royaume. La pièce, affligeant miroir, tourne à la farce politique. Il vaut mieux en rire !

 

La presse en parle : " … ce spectacle fait partie de ces pièces qui nous interpellent, qui interrogent de manière on ne peut plus forte la société dans laquelle nous vivons, un spectacle qui nous propose de réfléchir à l'ambiguïté de ce monde qui nous entoure. Un théâtre militant, un théâtre-miroir également. Un théâtre que je vous recommande chaudement."   Yves Poey in « De la cour au Jardin » le 20 XI 2018

« …Le Bon grain, sur un ton humoristique et un rythme soutenu souligne l’absurde et la brutalité des situations. … … ouvre le débat sur des sujets de société, comme la crise écologique, qui finiront par imposer des choix politiques radicaux et incontournables. »

Theatrorama, Dany Toubiana, 4/12/18

              

.   

A partir de 10 ans

tarif groupe scolaire (>10 jeunes) : 10 €

Une production de la compagnie Nori

Soutenu par la SPEDIDAM

Partager