Avec Pier Lamandé, David Lefort, Jean-Christophe Polgar

MUSIQUE COMEDIE MUSICALE

Les bruits de la nuit Jacques Prévert, Joseph Kosma, Kurt Weill

A la rencontre de trois artistes du XXe siècle, au carrefour de la musique classique, de la chanson française et du jazz, de la poésie et de la musique.

 

 

Joseph Kosma et Kurt Weill incarnent le lien entre musique « sérieuse » et musique populaire. De formation classique, tous deux écrivent des chansons, s’appuyant sur de grands auteurs : Bertold Brecht pour Kurt Weill et Jacques Prévert pour Joseph Kosma. Tous deux transfigurent les textes et font entrer leurs mélodies dans la légende. Interprétées par des chanteurs populaires ou lyriques, reprises par les musiciens de jazz, elles deviennent immortelles : Les feuilles mortes, Mack the knife, Bilbao song, Les enfants qui s’aiment, En sortant de l’école…

Les deux hommes se sont connus, estimés, croisés. Ils ont composé chacun dans la langue de l’autre et ont incarné dans l’exil leur culture d’origine et d’adoption, plus que quiconque. D’origine hongroise, Jozsef Kosma devient directeur d’orchestre à Berlin où il rencontre Kurt Weill et Bertold Brecht. Fuyant le nazisme, il s’installe à Paris peu de temps avant la guerre. C’est à ce moment que Kurt Weill s’y exile pour la même raison pendant deux ans, avant de s’établir aux États-Unis et de connaître le succès avec ses comédies musicales.

Une production David Lefort

 

 

Tarifs: 16 € - Tarif reduit: 12 €
Durée: 75 mn

Partager

Les bruits de la nuit Jacques Prévert, Joseph Kosma, Kurt Weill

MUSIQUE COMEDIE MUSICALE

Avec Pier Lamandé, David Lefort, Jean-Christophe Polgar

Tarifs: 16 € - Tarif reduit: 12 €
Durée: 75 mn

A la rencontre de trois artistes du XXe siècle, au carrefour de la musique classique, de la chanson française et du jazz, de la poésie et de la musique.

 

 

Joseph Kosma et Kurt Weill incarnent le lien entre musique « sérieuse » et musique populaire. De formation classique, tous deux écrivent des chansons, s’appuyant sur de grands auteurs : Bertold Brecht pour Kurt Weill et Jacques Prévert pour Joseph Kosma. Tous deux transfigurent les textes et font entrer leurs mélodies dans la légende. Interprétées par des chanteurs populaires ou lyriques, reprises par les musiciens de jazz, elles deviennent immortelles : Les feuilles mortes, Mack the knife, Bilbao song, Les enfants qui s’aiment, En sortant de l’école…

Les deux hommes se sont connus, estimés, croisés. Ils ont composé chacun dans la langue de l’autre et ont incarné dans l’exil leur culture d’origine et d’adoption, plus que quiconque. D’origine hongroise, Jozsef Kosma devient directeur d’orchestre à Berlin où il rencontre Kurt Weill et Bertold Brecht. Fuyant le nazisme, il s’installe à Paris peu de temps avant la guerre. C’est à ce moment que Kurt Weill s’y exile pour la même raison pendant deux ans, avant de s’établir aux États-Unis et de connaître le succès avec ses comédies musicales.

Une production David Lefort

 

 

Partager