Mise en scène : Lauranne Callet
Avec Apolline Vitse, Marjaneh Galmard, Marina Ocádiz, Magdi Haddaoui-Gonzalez, Irène Michaud, Nawel Khaldi, Lauranne Callet.

Les RDV de la NATION Rd-Vs de la Nation

Nous ne nous sommes jamais senties aussi vivantes Lauranne Callet

A Gaziantep, base humanitaire pour les opérations en Syrie, Rawane, syrienne, et Lisa, française, se rencontrent et se lient d'amitié.

 

Leur vie quotidienne est peuplée de leurs collègues, décalé-es et haut-es en couleurs, des récits d'activistes syriennes et syriens. Mais aussi de bailleurs de fond aux ambitions "green et gender power" pour une Syrie en guerre. Leur destin va basculer quand elles décident de soutenir un centre autogéré par des femmes dans la région d'Idlib.

"Une fois que tu commences à faire quelque chose comme ça, tu fais un pas et ça peut t'emporter bien plus loin que ce que tu avais prévu". Rawane (acte I, tableau 3)

 

Une production de la Compagnie de l'Art de Perdre. Avec le soutien del'Adami, du Théâtre Duende, de la Spedidam

lundi 22 avril - 20h


 ACHAT BILLETS 

Tarif sur place: 20 €
Prévente internet: 18 €*
Tarif reduit: 15 €*
* +0,50€ de frais bancaire.


Durée: 70 mn

Partager

Nous ne nous sommes jamais senties aussi vivantes Lauranne Callet

Les RDV de la NATION Rd-Vs de la Nation

Mise en scène : Lauranne Callet
Avec Apolline Vitse, Marjaneh Galmard, Marina Ocádiz, Magdi Haddaoui-Gonzalez, Irène Michaud, Nawel Khaldi, Lauranne Callet.

lundi 22 avril - 20h


 ACHAT BILLETS 

Tarif sur place: 20 €
Prévente internet: 18 €*
Tarif reduit: 15 €*
* +0,50€ de frais bancaire.



Durée: 70 mn


A Gaziantep, base humanitaire pour les opérations en Syrie, Rawane, syrienne, et Lisa, française, se rencontrent et se lient d'amitié.

 

Leur vie quotidienne est peuplée de leurs collègues, décalé-es et haut-es en couleurs, des récits d'activistes syriennes et syriens. Mais aussi de bailleurs de fond aux ambitions "green et gender power" pour une Syrie en guerre. Leur destin va basculer quand elles décident de soutenir un centre autogéré par des femmes dans la région d'Idlib.

"Une fois que tu commences à faire quelque chose comme ça, tu fais un pas et ça peut t'emporter bien plus loin que ce que tu avais prévu". Rawane (acte I, tableau 3)

 

Une production de la Compagnie de l'Art de Perdre. Avec le soutien del'Adami, du Théâtre Duende, de la Spedidam

Partager